De Wanganui à Palmerston North

Lundi 25 décembre

De Wanganui à Koitiata (36 km)

C’est fou comme le corps s’habitue vite au confort. Ces 6 jours assis dans le canoë ont vite fait oublier à nos muscles l’épreuve de la marche. Le muscle tibial antérieur de Tristan, grognon, semble dire “Non mais on ne va pas remettre ça !” et ma cheville droite, paniquée “Eh oh! Pourquoi on me réclame de remplir autant de tâches aujourd’hui !?”, sans parler de nos épaules et de nos pieds qui poussent des cris de désespoir. La motivation se mettrait presque en grève. On ne s’attendait pas à une reprise aussi difficile mais ce qui nous rassure en quelque sorte, c’est que nos compagnons de route sont exactement dans le même état. Heureusement, il y a les Trail angels ! Alors qu’on est à 8 km du campement prévu, deux personnes nous dépassent en vélo, un père et son fils. Ils nous saluent et nous tendent deux bières fraîches. “Merry Christmas!” s’exclament-ils. On s’arrête discuter quelques minutes et le jeune garçon nous offre également deux parts de gâteau entourés de papier d’aluminium et un ruban autour. Il se trouve que depuis leur maison, ils guettaient aujourd’hui le passage des randonneurs pour leur offrir boissons et gâteaux. Je ne sais pas s’ils ont conscience de nous donner bien plus: de la bonne humeur et de la motivation. On est vraiment très reconnaissants envers ces personnes qui sans nous connaître viennent vers nous pour échanger et nous offrir une gentille attention sans rien attendre en retour.

Reprise de la marche. On ne sait pas encore que ça va être plus difficile que prévu physiquement.
Mais heureusement, les Kiwis savent comment nous redonner le sourire.

Mardi 26, mercredi 27, jeudi 28 décembre

De Koitiata à Mount Lee Reserve (40 km)

De la réserve à Palmerston North (34 km)

Journée de repos à Palmerston North 

Et en parlant des trail angels, on a rencontré la reine !!! Après 3 jours de marche au bord des routes, on arrive dans une ville qui s’appelle Palmerston North. Nos compagnons américains, Haiku et Prana, nous annoncent que toute notre équipe (6 randonneurs qui puent) est invitée chez leurs amis Kiwis qui habitent dans cette ville. Ces amis s’appellent Glenn et Lee. Au départ, je trouve que l’amitié est un bien grand mot pour décrire la relation qu’il existe entre eux. Haiku et Prana ont rencontré une seule fois en personne Glenn alors qu’ils parcouraient le Pacific Crest Trail (un sentier très connu aux États-Unis) et ils n’ont jamais rencontré Lee. Pourtant, quand Haiku répond à la question de Glenn “Avec combien de personnes vous marchez?”, et que Glenn réagit avec insistance pour qu’on vienne tous chez lui, nous ne sommes pas au bout de nos bonnes surprises. Ils ne nous traitent pas comme des amis, mais comme des membres de leur famille. On est priés de faire comme chez nous, Tristan et moi avons un lit prêt dans le camping-car. On prend une journée de repos à Palmerston North et donc Lee et Glenn souhaitent qu’on reste avec eux les deux nuits. Il n’y a pas eu une minute passée dans leur cuisine sans que Lee nous donne quelque chose à manger. Elle nous a énormément gâtés. Il est difficile de repartir d’un endroit, inconnu au départ, qui s’est transformé en quelques instants en une maison familiale. Cela nous rend nostalgiques en pensant à nos familles et aux bons moments que nous manquons en France dû à notre absence. Cependant, nous sommes encore une fois très reconnaissants d’être accueillis de la sorte. On doit aussi dire au revoir à Ellie, qui part pour Wellington retrouver son copain qui arrive d’Allemagne.

Nous sommes reçus chez Glenn et Lee comme s’ils nous connaissaient depuis toujours. La table est dressée. Bières, vins, salades, plat principal, fromages, desserts… Un vrai festin!
De gauche à droite: Prana, Haiku, moi, Tristan, Mikkel, Lee et Glenn.
On discute de difficultés possibles dans les montagnes Tararua. Glenn connaît bien ces montagnes.
Soirée pizza chez Glenn et Lee le deuxième soir.

Vendredi 29 et samedi 30 décembre 

De Palmerston North à l’entrée de Tararua Ranges (57 km en 2 jours)

Deux jours de marche sont nécessaires avant d’atteindre les montagnes Tararua. On passe la borne qui indique que nous sommes à mi-parcours !!!! 1520 km de parcourus !!! Les douleurs causées par la reprise de la rando ont quasiment disparu. Cette journée de repos à Palmerston North a vraiment été bénéfique. On marche principalement dans la forêt qui est toujours aussi sublime mais notre esprit est concentré sur un objectif: passer les montagnes Tararua. Et ce n’est pas une mince affaire. Les notes décrivant le sentier nous mettent en garde. Ces montagnes peuvent être traversées en trois / quatre jours mais il est recommandé de prendre au moins 6 jours de nourriture en cas de mauvais temps. Glenn nous met aussi en garde en nous prévenant que ce coin est connu pour avoir 200 jours de mauvais temps par an. Il peut aussi neiger à n’importe quelle saison. Quand on vérifie la météo depuis Palmerston North, il fait moins 8 degrés C à 1400m. Il va falloir bien se couvrir. De nombreuses huttes sont disponibles sur le sentier si jamais le temps tourne mal. Nous sommes impatients !!

Le sentier change un peu chaque année, ce qui fait varier le nombre de kilomètres à parcourir. Pour la saison 2017/2018, le sentier fait 3041 km. Le panneau sur la photo indique que nous avons fait la moitié du sentier !!!

6 pensées sur “De Wanganui à Palmerston North

  • 9 janvier 2018 à 7 h 14 min
    Permalink

    Je suis très contente que vous ayez pu rencontrer ces 2 belles personnes entre Noel et le 1er de l’An, comme une sorte de fête de famille !!!!

    Répondre
    • 13 janvier 2018 à 3 h 23 min
      Permalink

      Nous avons été très bien accueillis en effet et on a un peu eu l’impression de fêter la fin de l’année.

      Répondre
  • 9 janvier 2018 à 19 h 29 min
    Permalink

    même  »très » loin de nous vous avez rencontré des personnes extraordinaires, c’est vraiment cool de se sentir en famille à des milliers de km de…sa famille.

    Répondre
    • 13 janvier 2018 à 3 h 25 min
      Permalink

      Les Kiwis sont vraiment des gens très généreux. Gros bisous !

      Répondre
  • 9 janvier 2018 à 22 h 07 min
    Permalink

    Ces gens sont tellement touchants… merci à eux de prendre soin de vous pour un ptit bout de temps.

    Répondre
    • 13 janvier 2018 à 3 h 30 min
      Permalink

      Surtout qu’on ne veut pas s’imposer chez des gens qu’on ne connaît pas donc avant d’arriver, nous étions un peu gênés. Mais ils nous ont de suite fait sentir comme chez nous. Nous étions très touchés par leur accueil.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *