D’Auckland à Hamilton

Départ d’Auckland le 22 novembre.

Arrivée à Hamilton le 29 novembre.

Kilomètres parcourus: 204, soit 800km au total.

Nous sommes contents de notre progression et on profite de chaque instant.

Certaines personnes pensent que c’est la partie la plus ennuyeuse du trail. Certes marcher au bord des routes et traverser les pâturages sont des choses qui n’offrent pas toujours les vues les plus spectaculaires. Cependant nous vivons autre chose de très enrichissant sur cette partie du sentier, la chance de rencontrer des gens et de partager nos expériences le temps de quelques mots ou de quelques jours. Nous avons le plaisir de revoir Prana et Haiku, deux américains fort sympathiques qui nous ont même fait visiter leur “chez eux”. 😊 Tristan étant intéressé par changer de tente, ils nous invitent à nous asseoir dans la leur pour voir si nous pouvions nous y sentir à l’aise. Eux aussi ont passé leur voyage de noces à arpenter un autre sentier, le Pacific Crest Trail, aux États-Unis. Nous avons également rencontré Coyote et Shroomer, deux autres américains, qui ont voyagé tout autour du monde et ils nous font rêver en nous racontant leurs aventures respectives. Un soir, nous sommes jusqu’à 15 randonneurs venant principalement des Etats-unis ou d’Europe et également des néo-zélandais. La plupart des gens ont soit tout plaqué pour voyager, soit ils sont retraités soit ils font des jobs saisonniers et dès qu’ils ont assez d’argent, ils voyagent. Par exemple, Coyote revient tout juste d’une année en Antarctique où elle travaillait dans une base américaine.

Nous qui sommes des novices en ce qui concerne les randonnées de longue distance prenons beaucoup de plaisir à écouter leurs aventures et gagnons de l’expérience à leur contact. Ces rencontres apportent des rêves toujours plus fous dans un coin de nos têtes.

L’autre avantage sur cette partie du sentier est que les cafés et restaurants ne manquent pas et on se fait bien plaisir.

Enfin, nous réduisons considérablement les nuits dans les campings afin de dépenser moins d’argent mais surtout pour rendre l’aventure plus excitante en évitant de dormir à côté des camping-cars ou mobile-homes et afin d’être plus autonomes. Nous dormons donc au milieu d’une forêt ou d’un champ ou dans les huttes aménagées pour les marcheurs.

Cette région a beaucoup de fermes et de champs.

Petite parenthèse, si vous remarquez des noms inhabituels dans les articles, c’est parce que certains randonneurs ont des surnoms qu’ils utilisent lors de leurs aventures.

Ambury reserve

Se raser ? Pourquoi ?
Hunua Ranges
Quelques lianes qui attrapent nos pieds, nos sacs.
Je voulais l’amener avec nous ! Elle aurait pu porter nos sacs de couchage !
Traverser les pâturages s’avère souvent assez intéressant.
Chez Cathy, qui accueille les randonneurs et elle peut aussi préparer des tourtes et des tartes !
Une tarte aux pommes !
Dans la forêt d’Hakarimata

On s’arrête à Hamilton pour deux nuits et une journée.
On se sent en forme et très chanceux de vivre cette expérience.

2 pensées sur “D’Auckland à Hamilton

  • 10 décembre 2017 à 22 h 57 min
    Permalink

    Vous vous êtes trouvés vous aussi des surnoms de voyageurs ??

    Répondre
    • 15 décembre 2017 à 7 h 34 min
      Permalink

      Salut! Les randonneurs avec lesquels nous sommes en ce moment nous ont surnommés ‘super mario’ et ‘princess Peach’ !!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *