De Mangawhai à Auckland – 597km

Après la traversée de deux forêts (Omaha et Dome), le sentier nous ramène au coeur des villes. On se laisse séduire par les cafés et restaurants mais on continue d’avancer à la force de nos jambes.

L’avantage de marcher dans ces coins, ce sont les échanges avec les gens. Tous les jours, plusieurs personnes (très souvent des locaux) que nous croisons s’arrêtent pour discuter avec nous. Un échange de plus ou moins 5 minutes qui nous confirme une nouvelle fois que nous avons fait le bon choix. Ils nous demandent comment on va et quelles sont nos prochaines étapes. Beaucoup nous disent que nous allons tomber amoureux de l’île du Sud. Puis ils nous souhaitent tout le meilleur pour la suite de notre aventure avec le sourire jusqu’aux oreilles en nous assurant que nous pouvons être fiers de nos efforts. Ça fait juste un bien fou au moral.

Car en effet tous les jours ne sont pas faciles. Nous avons dû par exemple marcher plusieurs heures sous la pluie en affrontant le vent le long d’une route nationale très fréquentée. Cette journée a mis à rude épreuve notre bonne humeur. Heureusement notre détermination a été récompensée le soir même en arrivant dans un camping où nous rencontrons une personne qui fait partie des gens que les marcheurs surnomment les « Trail Angels ». Le propriétaire du camping, Pete, nous offre un accueil plus que chaleureux. Alors que la pluie continue de tomber, il nous reçoit en nous disant qu’on peut rester dans une grande pièce qu’il a transformée en dortoir réservé pour les randonneurs du Te Araroa. Cela nous évite de poser la tente et nous permet d’avoir un toit pour cuisiner, passer la soirée et dormir. Le prix: gratuit. Les douches sont normalement payantes. Pete nous donne l’argent pour qu’on puisse se doucher sans débourser un centime. Le lendemain, on avait planifié de faire un détour de plusieurs kilomètres sur la route nationale car les heures des marées ne nous permettent pas de suivre le sentier (ou alors il faut traverser l’estuaire avec de l’eau jusqu’au torse à marée basse). Pete nous offre donc la possibilité de nous récupérer en voiture à l’endroit où nous sommes censés traverser l’estuaire pour nous conduire de l’autre côté de la rive, là où le sentier redémarre. Encore une fois, il fait cette proposition simplement pour nous aider dans notre périple. Un véritable ange du Te Araroa ! Éviter de marcher sur une route nationale où la circulation est intense est un vrai soulagement. On remercie Pete pour son hospitalité et sa gentillesse, deux traits de caractère qui sont malheureusement de plus en plus rares dans nos sociétés où tout se négocie pour de l’argent, où les gens donnent pour obtenir quelque chose en retour.

Nous n’avons donc pas été entourés par une nature dense et sauvage mais les rencontres faites, aussi furtives soient-elles, ont été un réel plaisir et un booste précieux pour notre détermination à parcourir ces 3041 km.

Départ de Mangawhai (lundi 13 novembre) au petit matin après une journée de repos.
On arrive juste avant le début de l’orage.
Pause barre de céréales

Trouvez le visage souriant
Les forêts ne cessent pas de nous rendre admiratifs.

 

 

Direction Auckland !
Tout au loin, on commence à deviner la ville !
Des chaussures couvertes de boue ? Je ne vois pas de quoi vous parlez.
Aaaah, ces chaussures !

 

 

Certaines personnes sont surnommées les Trail Angels. Ces anges sont des gens qui aident les randonneurs avec plaisir, qui nous reçoivent avec le sourire et l’envie d’échanger, qui ont le désir de nous soutenir pour qu’on puisse réussir le challenge que nous nous sommes lancés. Denise est pour nous un ange du Te Araroa. Elle est suisse et s’est installée en Nouvelle-Zélande où elle a quelques chèvres pour faire ses fromages. Elle a aménagé tout le haut de sa grange et elle y accueille les marcheurs. Elle demande une participation financière mais on sent clairement qu’elle prend plaisir à parler avec les gens et s’intéresse aux projets des autres. Sachant qu’on aime le fromage, elle nous fait cadeau de deux de ses fromages !!
Fromage de chèvre aux herbes
Feta au lait de chèvre

 

Le haut de la grange aménagé

La belle saison printanière
Les boites aux lettres ne sont pas devant les maisons, mais au bout de l’allée.
Lunch time!

A Stillwater, au camping de Pete.
597km parcourus !!!!
L’un des quartiers de la banlieue d’Auckland

On n’arrive pas vraiment à réaliser que Noel approche.
A Auckland, on reste dans une auberge de jeunesse. On se débarrasse de différents éléments. Résultat on a 2kg5 en moins à porter.
Et je fais un peu de cuisine.
Des scones aux dattes, trop bon avec le café !!!
Départ d’Auckland le 22 novembre, mais cette fois, vers le Sud !!

2 pensées sur “De Mangawhai à Auckland – 597km

  • 21 novembre 2017 à 7 h 16 min
    Permalink

    Tes photos Jenni sont encore une fois magnifiques !!!! Je suis admirative de tout ce que vous avez déjà fait et j’aurais bien aimé vous accompagner …. C’est génial de pouvoir rencontrer des gens vous aidant comme Pete !!!
    Et vos pieds, jambes et dos vous comment au bout de ces 600km ??
    Nous pensons très fort à vous !!!!

    Répondre
    • 21 novembre 2017 à 7 h 21 min
      Permalink

      Merci beaucoup !!!
      Les muscles des jambes tirent un peu lorsqu’on doit monter des escaliers et Tristan a un peu mal au dos le matin mais sinon nous sommes en pleine forme et très motivés pour repartir après cette journée de repos. On pense très fort à vous et un grand merci pour vos encouragements. Gros bisous !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *