Les fôrets de la Terre du Nord

Jeudi 26 octobre, départ de Ahipara (côte ouest) avec pour objectif de rejoindre Paihia (côte est) en 7 jours dont 3 grosses journées pour traverser trois forêts (Herekino, Raetea et Puketi) situées sur des collines.

Nous nous mettons en route à 8h du matin pour traverser la première forêt: Herekino. Il y a 23km à parcourir. On finit cette traversée dans la nuit, à 20h40 en éclairant notre chemin à la lampe frontale et en se faisant de grosses frayeurs.

Il se trouve que, bien que la végétation luxuriante soit absolument magnifique, les deux premières forêts ont leur sol couvert de boue et cela sur plus de 95% du sentier (dans les pentes comme dans les montées bien sûr).
Leçon apprise, nous nous réveillons à 5h du matin pour les deux prochaines journées en forêt afin de s’assurer de pouvoir finir avec les lueurs du soleil. La boue rend notre avancée très lente, nos pieds s’enlisant en permanence. Heureusement, la dernière étape (Puketi) est bien plus agréable. On progresse en marchant dans des gorges et même s’il faut mettre les pieds dans la rivière, cela reste moins glissant que la boue.
Notre expérience grandit de jour en jour et on apprend à faire face aux difficultés que le Te Araroa nous impose. Malgré l’inconvénient de la boue, ces forêts sont incroyablement belles et voir la vie qui s’y développe est un spectacle fantastique.
On atteint notre objectif en arrivant à Paihia mercredi 1er novembre et nous avons désormais parcouru une totalité de 247km. Il en reste 2953. 



Les immenses arbres néo-zélandais, les Kauri

Une hutte très basique mais quel extrême soulagement ressenti quand on l’aperçoit la veille alors qu’on vient de passer une heure dans la nuit à essayer de sortir de cette première forêt.
Ça se passe de commentaire.

 

Suivre les triangles



Troisième forêt, Puketi

Bière et fruits gratuits pour les randonneurs du Te Araroa
Et on a seulement pris une orange chacun. Pour le moment…
L’heure de célébrer les 247km parcourus sonne à Paihia !



4 pensées sur “Les fôrets de la Terre du Nord

  • 2 novembre 2017 à 9 h 57 min
    Permalink

    Ca fait vraiment très plaisir de lire un nouvel article sur votre périple !!!! Il parait que la boue est très bonne pour la peau: ça fait peut-être aussi des miracles sur les chaussures ?! Et vous avez toujours le sourire: je vous admire !!!

    Répondre
    • 2 novembre 2017 à 19 h 26 min
      Permalink

      Un bain de boue sans avoir accès à une douche, on avait nos costumes d’Halloween un peu trop tôt. 🙂
      Merci pour tes messages !

      Répondre
  • 2 novembre 2017 à 10 h 06 min
    Permalink

    Magnifique photo comme d’habitude !!

    Répondre
    • 2 novembre 2017 à 19 h 17 min
      Permalink

      Merci Ruben !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *