De Boyle à Arthur’s Pass

Départ de Boyle le 04.02

Arrivée à Arthur’s Pass le 08.02

2207 km parcourus

Lors de cette journée, après nous avoir fait traverser une rivière plusieurs fois et nous avoir amené dans un marécage, le sentier se cache sous des dizaines d’arbres tombés. Et les coins sont absolument remplis de sandflies. Dès qu’on arrête de marcher, ils se régalent de notre sang.
Petit jeu :
– 1 point si vous trouvez Haiku
– 2 points si vous trouvez Prana
– 50 points si vous trouvez le sentier
Jeu de piste
Enfin sortis du labyrinthe infernal, pour aujourd’hui…
On passe la journée du 5 février sous la pluie et l’appareil photo reste au sec dans mon sac. Heureusement, on passe la nuit au chaud dans une hutte. Avec le froid, il est difficile de sortir du sac de couchage, même pour préparer le petit déjeuner.
La journée du 6 février s’achève quand la nuit arrive…
… après de multiples traversées de rivières…

… et un petit détour par la forêt où le sentier est inexistant.
Les 7 et 8 février sont encore des journées durant lesquelles il faut affronter une forêt dévastée par les tempêtes et traverser des dizaines et des dizaines de fois les rivières. Mettre des chaussures et des chaussettes mouillées et froides le matin est quelque chose que je ne pensais pas faire un jour dans ma vie.
Me lever à 6h pour continuer à traverser des rivières froides non plus. Le Te Araroa nous fait vraiment sortir de notre zone de confort. Même s’il y a des moments difficiles, nous n’avons aucune envie de baisser les bras.
Les choses finissent toujours par prendre une tournure encore plus belle sur le chemin. Voilà pourquoi on se fait souffrir, pour admirer les beautés qui nous entourent et vivre des émotions fortes.
Direction Arthur’s Pass
Le Kea, perroquet alpin. Très beau camouflage.
Vers 13h, on repère ce coin parfait pour manger et SANS sandflies ! Le soleil est revenu et même s’il ne fait pas très très chaud…
… Prana, Haiku et moi ne pouvons pas résister à cette eau transparente. Bon, on avoue, on n’a pas fait trempette longtemps, c’était un plouf (une bombe pour Prana) et vite au soleil !

Depuis Arthur’s Pass, Tristan et moi décidons d’aller à Christchurch et Haiku, Prana et Ellie continuent sur le Te Araroa. Nous avons dû faire ce détour car notre seul téléphone nous permettant de poster des articles sur le blog et de communiquer avec nos proches a rendu l’âme. Aussi, mon frère Cédric atterrit à Christchurch le 12 février pour faire une partie du sentier avec nous. Nous sommes impatients de reprendre notre aventure avec lui !!!

3 pensées sur “De Boyle à Arthur’s Pass

  • 18 février 2018 à 9 h 39 min
    Permalink

    Salut vous deux,
    Vous vivez vraiment de belles aventures mais manifestement ça s’en mérite! Content de voir que vous gardez un super moral et que vous profitez de chaque instant.
    Les photos sont magnifiques et le blog passionnant! Ça fait envie …
    Bon courage pour la suite!
    Kram
    Adrien

    Répondre
    • 22 mars 2018 à 6 h 41 min
      Permalink

      Merci Adrien !! C’est bientôt la fin de cette aventure. On devrait passer la ligne d’arrivée demain. On pense bien à vous et on espère que vous allez bien. Gros bisous à tous les trois !

      Répondre
  • 22 février 2018 à 22 h 11 min
    Permalink

    j’ai lu des trucs sur les  »sandflies » et ben, surtout n’en ramener pas en France !!
    je lit toujours ce blog avec admiration et passion, en essayant d’imaginer ce que vous pouvez ressentir, mais cela est tellement intense que seuls les aventuriers/randonneurs comme vous peuvent ressentir les moments exceptionnels que vous êtes en train ( ou plutôt à pied) de vivre.
    Alors pour le jeu :
    Haiku avec le sac rouge est juste derrière l’arbre couché
    Prana blouson vert et bonnet gris est devant à droite
    et le sentier …. sous leurs pieds
    et Bim !! 53 point pour Michmich
    et pour le  »super bonus » la photo juste avant ou l’on voit notre Barbu préféré qui arrive caché par un arbre , alors…c’est qui le patron ???
    A bientôt j’ai hâte de lire le prochain post.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *