Tokyo, Japon

Nous avons passé 4 jours à Tokyo et cette capitale mérite vraiment d’être visitée. Avec plus de 13 millions d’habitants, nous nous y sommes sentis en sécurité. Les rues sont propres, les gens sont polis et respectueux, bien plus qu’en France ! Même aux heures de pointes dans les trains (toujours à l’heure), l’ambiance est calme et ce n’est pas bruyant. Nous ne nous sommes jamais sentis oppressés.

Le parc Yoyogi
Un grand Torii menant au sanctuaire Meiji-jingu
Prêts pour la cérémonie.
Des fûts de Saké
Nous avons goûté à de nombreux plats japonais. Ici une photo des Gyoza !!
Depuis l’observatoire du siège du gouvernement métropolitain.
Dans le jardin du Palais Impérial. Je reviendrai plus tard sur les jardins japonais, mais ils étaient tous absolument somptueux.
A la recherche d’un bon restaurant sushi près du fameux marché aux poissons, qui doit malheureusement être relocalisé prochainement.

Comment faire sa prière.

Le Ginkgo Biloba dont la feuille est le symbole de Tokyo.
Notre appartement était dans une rue de Shibuya, à une dixaine de minutes d’un des carrefours les plus populaires de la ville. Malgré sa location, l’appartement était dans une rue relativement calme.
Noir de monde ! Pourtant, je me suis arrêtée au milieu de la rue avec mon appareil photo sur le trépied pour prendre des photos, et je ne me suis pas faite bousculer une seule fois.
Kanpai !!
Un service d’une grande qualité et une équipe très agréable avec qui nous échangeons brièvement même si nous ne parlons pas la même langue.
Nos plats sont cuisinés directement sous nos yeux, ce qui est très souvent le cas dans les restaurants.
Les rues sont remplies de petits restaurants, on voudrait pouvoir s’arrêter partout !

Une pagode à côté du temple Senso-ji
Le temple Senso-ji, le plus vieux temple bouddhiste de Tokyo
La porte principale menant au temple Senso-ji.
Les habitants se déplacent beaucoup en train, en métro et en vélo. Le plan peut paraître compliqué au premier coup d’oeil mais on comprend assez vite le fonctionnement et si jamais on hésite, il y a toujours des agents prêts à aider ou même nous rembourser si jamais on achète le mauvais ticket (ce qui nous est arrivé deux fois en deux semaines). Le service de train et métro est incroyablement bien developpé et très efficace.
Le quartier électrique, Akihabara. Si vous aimez les mangas, les jeux vidéos, les écrans LED, les affichages démesurés (et sûrement bien d’autres choses), ce coin est fait pour vous.

Il y a une dixaine de places dans ce restaurant de ramen. Vous commandez sur une machine située à l’extérieur du resto et un serveur vient vous chercher quand il y a de la place. Les rāmen sont des mets japonais constitués de pâtes dans un bouillon à base de poisson ou de viande et souvent assaisonnés au miso ou à la sauce soja.
Coffee time
Figurines en papier maché.
Il est l’heure de quitter Shibuya et Tokyo.
La gare de Shibuya est le symbole d’une histoire de complicité entre Hachiko, un chien de la race japonaise Akita et son maître. La légende raconte que Hachiko accompagnait son maître Hidesaburo Ueno tous les jours à la gare de Shibuya et allait l’attendre le soir à sa descente du train. En mai 1925, le professeur mourut d’une apoplexie sur son lieu de travail. Hachiko l’attendit fidèlement tous les soirs à la gare de Shibuya pendant les dix ans qui suivirent, jusqu’à son propre décès. êàè
Maintenant direction Shizuoka et Shimizu.

Une pensée sur “Tokyo, Japon

  • 20 octobre 2017 à 17 h 49 min
    Permalink

    Encore une fois vous m’avez donné l’envie d’aller visiter Tokyo …. c’est pas une si bonne idée que ça que je lise vos articles et que je vois vos photos !!!! 😀
    La suite, la suite ……

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *