Groenland, le sentier du Cercle Arctique 3

Jour 7 : de Ikkatooq à Eqalugaarniarfik – 11km

Jour 8 : De Eqalugaarniarfik à Innajuatooq – 19km

Jour 9 : De Innajuatooq à Nerumaq -16km

DSC_1936b

la toundra artique
Si le Groenland est principalement composé de glace, la toundra s’étend sur les côtes du sud. Le sentier du Cercle Arctique se situe au Sud-Ouest et il traverse donc la toundra.
IMG_5366-2b
Les plantes qui composent la toundra sont très colorées et elles donnent du caractère aux paysages splendides.
IMG_5267-2b
Le climat bien trop rude ne laisse aucun arbre pousser mais on peut voir de jolies petites plantes : quelques graminées, des lichens et des mousses.
IMG_5282-2b
Malgré un sol hostile et desséché, certaines plantes trouvent la force de fleurir.
IMG_5237-2b
– « Bon, qu’est-ce qu’on fait aujourd’hui? » – « On n’a qu’à marcher !! » 🙂 Début de notre 7ème jour

IMG_5241-2b

IMG_5242-2b
Si ça se trouve, à cet instant précis, il pleut en Angleterre…

IMG_5257-2b

IMG_5261-2b
Nous sommes vraiment dans la période idéale pour faire cette randonnée. Il fait beau tous les jours depuis notre départ. La fonte des neiges est quasiment terminée et le niveau des rivières est au plus bas. Sachant qu’il faut traverser des rivières à plusieurs reprises, ces conditions sont parfaites car l’eau nous arrive à peu près jusqu’à mi-mollet. En juillet, il est dit que l’eau arrive jusqu’à la taille et en juin, jusqu’au niveau de la poitrine…

IMG_5263-2b

IMG_5292-2b

IMG_5284-2b
IMG_5304-2b

IMG_5351-2b
Il est possible de manger différents types de baies comme des myrtilles.
IMG_5360-2b
Et des champignons.

IMG_5325b

IMG_5330-2b
Les maisons rouges que vous voyez sont les huttes dans lesquelles les randonneurs peuvent dormir. On préfère toujours dormir dans notre tente.

IMG_5336-2b

IMG_5343-2b

IMG_5337-2b
Couleurs automnales en plein été
IMG_5367-2b
Le mauvais temps finit toujours par se dissiper.
IMG_5380-2b
Comment se laver les cheveux quand il n’y a ni eau chaude ni douche… On va puiser de l’eau dans un lac ou une rivière, on la fait chauffer un peu afin qu’elle soit juste tiède et hop c’est parti !!
IMG_5346-2b
Malheureusement la photo est floue mais mon pied, à peine posé sur le sol, s’enlise. Nous devons plusieurs fois traverser des marécages. Il est souvent impossible de suivre le chemin et nous cherchons l’endroit le moins détrempé en utilisant mes bâtons de marche qui s’enfoncent parfois d’environ 70/80cm pour continuer notre route.
IMG_5398-2b
Mais la plupart du temps, nous avançons sur un sol aride.


IMG_5384-2b

IMG_5403
Les voilà !!! Les midges ressemblent à des moucherons qui se déplacent en formation serrée avant de fondre sur leurs proies. Nous avions été épargnés jusqu’à ce soir-là, heureusement. C’est la bestiole la plus insupportable qui existe !!
IMG_5413
Les midges sortent en groupe et quand je dis en groupe, c’est par centaines !!! Elles rentrent dans la bouche, le nez, les yeux… Et le plus formidable, c’est que les produits anti-moustiques ne les éloignent pas. Nous sommes « chanceux » de vivre au Royaume-Uni car cela nous avait permis de faire la rencontre de cet insecte au Pays de Galles et au Lake District. Donc nous étions préparés pour survivre à leurs attaques en utilisant la seule chose efficace : la moustiquaire de tête.
IMG_5410-2b
On commence à voir de plus en plus de poissons dans les rivières, ici un omble (appartenant à la famille des salmonidés).
IMG_5414-2b
Le meilleur abri contre les midges : l’intérieur de la tente où l’on joue au yam’s norvégien.
DCIM100GOPRO
Bonne nuit !!

5 pensées sur “Groenland, le sentier du Cercle Arctique 3

  • 5 septembre 2016 à 19 h 16 min
    Permalink

    A la sauvage je vois.

    Mais je veux savoir quand tu reviendras chez nous !!!???

    Répondre
  • 5 septembre 2016 à 20 h 27 min
    Permalink

    Je ne connaissais pas les midges … ainsi que la moustiquaire de tête !
    Après les photos sur la faune, nous avons eu la chance de voir vos superbes photos sur la flore, qui semble très délicate et fragile.
    Tristan n’a pas eu envie de pêcher ?
    Les cheveux, ok, mais le reste ? Vous avez réussi à vous laver ?

    Répondre
    • 6 septembre 2016 à 10 h 00 min
      Permalink

      Avec des poissons énormes comme ca dans des eaux très peu profondes, c’est sur que j’ai eu envie de pêcher ! je réfléchis a ca sérieusement car ca aurait pu améliorer nos repas. Il faut juste amener un petit moulinet a bricoler sur un baton de marche et avoir une petite poele pour cuire le poisson….
      Sinon oui, on arrive a se laver : si il fait chaud, on saute dans un lac et on se lave en meme temps, sinon on utilisait des lingettes tous les jours. En rando, une bonne hygiene est important, surtout pour les mains.

      Répondre
  • 6 septembre 2016 à 9 h 25 min
    Permalink

    moi je trouve surtout que votre tente est très bien rangée !! 😀

    Répondre
    • 6 septembre 2016 à 10 h 01 min
      Permalink

      ah ca, une tente doit etre bien rangée, c’est la règle 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *