Groenland, le sentier du Cercle Arctique 2

Le 3ème jour nous avons donc entamé notre marche sur le sentier et nous avons passé la nuit à Hundesø. La carte ci-dessous vous montre les différentes étapes. Les huttes à la fin de chaque étape peuvent être bien pratiques en cas de très mauvais temps. Tant qu’il ne pleut pas des cordes, nous préférons dormir dans notre tente car les huttes ne sont pas très grandes (entre 4 et 20 lits ça dépend) et elles sont souvent pleines en cette saison. Comme il est bien écrit dans le livre  Les 1001 randonnées qu’il faut avoir faites dans sa vie, « personne n’arpente ce sentier pour entendre les autres ronfler la nuit ».

DSC_1936b
Le chemin en pointillé est celui que nous avons pris pour aller jusqu’à la calotte glaciaire. Les petites maisons noires sont les huttes et elles découpent la randonnée en 9 jours. Nous décidons de suivre ces étapes sans pour autant dormir dans les huttes tant que le temps est clément. Le matin du 4ème  jour, on part de Hundesø.

Jour 4 : de Hundesø à Katiffik – 20km

Jour 5 : de Katiffik à un centre de canoë – 20km

jour 6 : du centre de canoë à Ikkattooq – 22km

IMG_5002-2b
Légère brume qui se dissipe très rapidement. L’eau de ce lac est potable mais légèrement salée. On utilise un filtre pour puiser l’eau même si la grande majorité des randonneurs que nous croisons remplissent leur gourde directement avec l’eau des lacs.
IMG_5010-2b
Réflexion parfaite

IMG_5024-2b

IMG_5037-2b
Nous avançons au milieu de la toundra sans vent et sous un beau ciel bleu. Avec nos sacs sur le dos, on commence à avoir très chaud alors…
DCIM100GOPRO
…on se rafraîchit !! 🙂
IMG_5047-2b
L’eau transparente de ce lac est beaucoup trop tentante. On ne sait pas ce que la météo nous réserve les prochains jours et donc on profite de l’instant présent.

IMG_5053-2b

IMG_5072-2b
Préparation du repas de midi avec Expedition Food !!! JAMAIS je n’aurais imaginé autant aimer des repas lyophilisés. Les pâtes carbonara sont un régal. Et non, nous ne sommes pas sponsorisés. 😀 En tous cas, de bons repas le midi nous redonnent l’énergie nécessaire pour parcourir les kilomètres restants.
IMG_5076-2b
On essaie continuellement de trouver des animaux. La chose à prévoir pour notre prochain voyage : des jumelles.
IMG_5083
Finalement, ce sont eux qui nous repèrent les premiers !! Je tourne la tête et là je vois ce groupe de boeufs musqués. Ils sont alignés et nous regardent fixement.
IMG_5088-2b
Certains bois sont impressionnants.
IMG_5094-2b
Nous voilà à Katiffik. Ici il y a parfois des canoës pour les randonneurs et tout le monde peut les prendre mais ils ne sont disponibles que si des personnes faisant le chemin inverse les ont laissés proche de la hutte. Malheureusement, aucun n’est disponible lors de notre arrivée. Le soir, le temps a bien changé et le vent se lève. Pour le dîner, on mange de la semoule avec une boîte de saumon. Très certainement attiré par l’odeur, je surprends une petite tête noire avec ses deux oreilles dressées nous observer : un renard arctique. Mais aussitôt que je dis à Tristan: « regarde », il prend la fuite.
IMG_5098-2b
Matin du 5ème jour. Il a plu dans la nuit, les nuages sont très bas et une petite pluie nous force à prendre le petit déjeuner dans la tente.

IMG_5101-2b

IMG_5108-2b
Le vent se lève peu à peu et on commence à revoir des coins de ciel bleu. La pluie a déjà cessé.
IMG_5121-2b
Nous rencontrons des rennes quasiment tous les jours.

IMG_5132-2b

IMG_5139-2b
Voilà un canoë abandonné à mi-chemin entre le centre de canoë et Katiffik (là où nous avons dormi). On suspecte ses occupants d’avoir laisser tomber leur tentative de pagayer jusqu’au centre. En effet, le vent souffle fort à présent et des petites vagues se forment même sur le lac. Pagayer contre le vent pendant une vingtaine de kilomètres ne doit pas être facile. Nous préférons également continuer à pied, sous le soleil.

IMG_5143-2b

IMG_5145-2b

IMG_5166-2b
Jour 6 – 22km à marcher en suivant les cairns et les bois.

IMG_5197-2b

IMG_5207-2b
On ne se lasse jamais de découvrir de nouveaux paysages dans cette nature immense. On s’arrête de marcher, on admire la vue et on se rend compte de la quiétude de l’endroit où nous sommes. Tous les villages sont à plusieurs jours de marche. Ce sentiment vaut bien quelques courbatures.

IMG_5208-2b

IMG_5212-2b

IMG_5234bc
Eye contact – Ce petit renard arctique au pelage marron foncé a été attiré par l’odeur de la boîte de sardines qui était au menu du soir.

7 pensées sur “Groenland, le sentier du Cercle Arctique 2

  • 26 août 2016 à 21 h 20 min
    Permalink

    Je vais encore me répéter en disant que les photos et les paysages sont sublimes, j’aime particulièrement la photo ou « la bête » sort de l’eau en secouant la tête avec les ronds parfais que forme l’eau qui s’échappe des…poils !!!
    Le petit renard à une tête sympathique et je pense que Christine quand elle va voir cette photo va dire ‘’ oh !!!j’en veux un !!
    Question : l’eau elle était à combien en température comme en ce moment à la maison ?? celle de la piscine est à 29° !!
    Vivement le prochain article

    Répondre
    • 26 août 2016 à 23 h 01 min
      Permalink

      Merci merci 🙂 Par contre, je vois pas du tout de quelle bête tu veux parler, moi je ne vois que la photo d’un athlète qui vient de prendre une « douche naturelle » 🙂

      Répondre
  • 26 août 2016 à 21 h 39 min
    Permalink

    Non mais… Je n’ai plus de mots pour m’exprimer… Je suis en admiration devant vos photos… Elles sont waouh !! Non mais sérieux, c’est « gavé trop » beau !! Ahaha je vous jalouse tellement ça avait l’air grandiose !!!
    Ils sont trop mignons vos animaux de compagnie !
    Et je suis abasourdie quand je vous vois vous baigner…au Groenland !!!
    Par contre, petite question… Sur l’une des photos, je suis étonnée par la looooongueur du bras de Tristan !! Non mais il paraît super grand sur la photo
    Allez…épisode suivant !!!

    Répondre
    • 26 août 2016 à 23 h 03 min
      Permalink

      merci Elo !
      Bon, par contre Elo, je ne sais pas quoi te répondre au sujet de mon bras… du coup, je vais rester sage et te dire que c’est la GoPro qui fait cet effet 🙂

      Répondre
  • 27 août 2016 à 12 h 40 min
    Permalink

    En terme de rando, qu’est-ce qui était plus facile: le Groenland ou les Lofoten (car j’ai l’impression qu’il y a moins de dénivelés importants au Groenland) ?
    Sinon, les photos sont toujours aussi chouettes !!!!!
    La suite, la suite ….

    Répondre
    • 28 août 2016 à 22 h 58 min
      Permalink

      Tu as raison, on avait de sacrées montées dans les Lofoten mais nous marchions moins que dans le Groenland. Avec les sacs sur le dos, çà faisait de grosses journées de marche : on se levait assez tôt pour partir vers 9h et on arrêtait vers 19h. A 21h, on était déjà en train de dormir ! on a pas vu une nuit car on était trop fatigués !

      Répondre
  • 27 octobre 2016 à 12 h 57 min
    Permalink

    Un plouf au Groenland … vous m’épatez les Favre !!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *