Groenland, le sentier du Cercle Arctique 1

Jour 1 : Départ de Kangerlussuaq pour aller jusqu’au glacier Russell – 24km

Jour 2 : Départ du glacier Russell pour aller marcher sur la calotte glaciaire puis retour au glacier Russell – 26km

Jour 3 : Départ du glacier Russell pour retourner à Kangerlussuaq et enfin se rendre au point de départ du sentier du Cercle Arctique – 16km de marche + deux itinéraires en voiture

IMG_5722b
L’idée d’aller au Groenland nous est venue pour trois raisons. D’abord Tristan adore les pays proche des régions polaires, nous sommes tous les 2 des admirateurs de Mike Horn et enfin l’idée de faire cette randonnée en particulier nous est venue grâce au livre (à gauche sur la photo) offert par la maman de Tristan à Noël dernier.
DSC_1858b
Après une nuit passée à Copenhague, nous sommes enfin prêts pour l’embarquement.
DSC_1862-2
Les paysages attirent notre attention dès que nous survolons l’île.
IMG_4681-3b
Une fois atterri à Kangerlussuaq, nos premières missions sont d’acheter du gaz pour pouvoir manger chaud le temps de la randonnée et de réorganiser nos sacs afin de nous lancer dans l’aventure.
IMG_4689-2b
Photo avant le départ officiel. Les deux premiers jours, on se dirige d’abord vers le glacier Russell et la calotte glaciaire.

IMG_4712-3b

IMG_4715-3b
Le pays nous surprend dès les premiers pas. On marche sur des grandes étendues de sable fin sous un ciel radieux et en tee-shirt !! On ne pouvait pas espérer mieux.

IMG_4729-2b

IMG_4756-2b
Nous voyons nos premiers animaux sauvages : deux rennes au bord d’un lac. Nous sommes super contents et on les admire jusqu’à ce qu’on entende un gros « bang » et qu’on voit un des rennes à terre, abattu par un chasseur. Cela nous a laissé sans voix !! Mais la chasse est très pratiquée dans le pays car c’est leur seul moyen pour eux d’avoir de la viande fraîche. Ils ne font pas d’élevage mais il y a des réserves pour que les animaux puissent vivre librement.

IMG_4737-2b

IMG_4749-2b
Première nuit en face du glacier Russell
IMG_4752-2b
Deuxième jour – Réveil avec le soleil et Johnny

IMG_4757-2b

IMG_4762-2b
Alors que nous finissons notre petit déjeuner (le traditionnel porridge), je vois plusieurs tâches noires se déplacer au loin. Des boeufs musqués !! On s’approche doucement et nous les observons quelques minutes. Ils prennent la fuite dès que nous sommes trop près à leur goût.

IMG_4773-2b

IMG_4779-2b

IMG_4793-2b
Enfin sur la calotte glaciaire.
IMG_4811-3b
Nous sommes vraiment au tout début de la calotte glaciaire donc la glace est en train de fondre et laisse apparaître la roche grise en dessous.

IMG_4821-2b

IMG_4824-2b
Premier objectif rempli ! Maintenant, il faut se rediriger vers Kangerlussuaq et le départ du sentier.

IMG_4865-2b

IMG_4884-2b
Un renne peu farouche

IMG_4886-3b

IMG_4895-2b

IMG_4907-2b

IMG_4912-2b
A table !!
IMG_4908-2b
Nous avons suivi pendant plusieurs minutes le chemin que vous voyez sur la droite avec un petit renard arctique que je n’ai pas eu le temps de photographier. Il courait sur la route et dès que la distance entre lui et nous était raisonnable pour lui, il s’arrêtait, s’asseyait et nous regardait approcher avant de reprendre sa course. A mon moment, comme si la tentation de nous voir de plus près était trop grande pour lui, il s’est caché dans les buissons sur le bord de la route et il est réapparu alors qu’on était à 2 mètres de lui. Il nous a regardés furtivement et a disparu à nouveau dans les buissons.

 

renard arctique
Je n’ai pas pris cette photo, je l’ai trouvée sur Internet juste pour vous montrer à quoi ressemble le renard que nous avons vu ce soir-là. Les renards arctiques peuvent avoir des pelages de différentes couleurs. Nous en avons vu deux autres au cours de notre voyage qui sont marron foncé. Photo: DOMINIQUE-BERTAUX Article : rechauffement-climat-arctique.

 

IMG_4929-2b
Le lendemain, c’est un lapin arctique qui nous accompagne pendant quelques mètres.

IMG_4939-2b

Nous voici au départ du sentier, au milieu de la toundra. Avant d’y arriver, il y a eu quelques péripéties. Entre le glacier Russell et ce point de départ, il y a environ une trentaine de kilomètres à parcourir sur une route / piste de sable aussi utilisée par les voitures et cette partie du chemin n’est pas vraiment passionnante. Pour pouvoir nous rendre encore plus vite sur le sentier, on décide de faire du stop et la première voiture que nous voyons s’arrête. Un Inuit et son fils nous conduisent jusqu’à Kangerlussuaq. Malgré le fait que nous ne parlons pas les mêmes langues, on échange quelques mots accompagnés de gestes. Ils reviennent sans succès de la chasse et donc ils y retourneront demain. On explique que nous nous rendons à Sisimiut. On recommence à marcher depuis Kangerlussuaq et il nous reste 15km à faire sur route. Cette fois, sans qu’on ne demande rien, un 4×4 avec 3 jeunes s’arrêtent et ils nous proposent de nous amener jusqu’au départ du sentier. On accepte avec joie et on s’est un peu cru dans la voiture de l’horreur pendant quelques minutes. Le jeune conducteur, certainement habitué à conduire sur des pistes de sable, roule vite et sa portière ne cesse de s’ouvrir en roulant donc il la rattrape au vol, la ferme et continue sa route sereinement. De temps à autre, le moteur en fin de vie arrête de fonctionner avant de redémarrer et permettre au conducteur de reprendre sa course folle. On arrive tout de même à discuter avec eux tout en s’agrippant à la banquette. Les deux autres passagers ne semblent pas beaucoup plus confiants et sont accrochés au tableau de bord. Ils sont Danois et notre conducteur est Inuit. Ils travaillent avec des jeunes en difficulté, souvent orphelins ou abandonnés par leurs parents. Un peu effrayant comme trajet mais un échange sympathique.

IMG_4952-2b
Nous allons désormais suivre ces cairns marqués d’un demi-cercle rouge et très souvent ornés de bois de rennes (avec ou sans crâne) pendant 9 jours afin de nous rendre à Sisimiut.

IMG_4965-2b

IMG_4991-2b

IMG_4995-2b
Il est 23h. Bonne nuit !

9 pensées sur “Groenland, le sentier du Cercle Arctique 1

  • 25 août 2016 à 15 h 17 min
    Permalink

    C’est Johnny la marmotte ??
    Le récit ainsi que les photos sont dans la continuité des Lofoten: on est envoûté dès la 1ère ligne et on redoute que la fin de l’histoire arrive encore une fois beaucoup trop vite !!!!
    Petite question: les heures marquées sur les panneaux avec les capitales, sont des distances en avion ?

    Répondre
    • 25 août 2016 à 15 h 23 min
      Permalink

      Merci beaucoup !! Il nous tarde de vous montrer toutes les photos.
      Oui, ce sont les distances en avion. Et je te présente Johnny the Pony. 🙂

      Répondre
  • 25 août 2016 à 15 h 35 min
    Permalink

    C’était vraiment superbe vos photos!!!!!!!

    Répondre
    • 25 août 2016 à 15 h 41 min
      Permalink

      Merci Ruben !!!

      Répondre
  • 25 août 2016 à 18 h 52 min
    Permalink

    et hop c’est reparti pour l’aventure, avec toujours de superbes photos, un réel plaisir à lire et admirer

    Répondre
    • 25 août 2016 à 18 h 54 min
      Permalink

      Merci merci !!! 🙂 Ravis que ça vous plaise.

      Répondre
  • 25 août 2016 à 19 h 30 min
    Permalink

    La passion qui anime ces lignes nous transporte avec vous…
    Hâte de lire la suite!!!!

    Répondre
  • 27 octobre 2016 à 12 h 51 min
    Permalink

    Un gros « bang » tu dis???? snif snif 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *