Bilan de l’équipement utilisé pour aller aux Lofoten

Voici un petit bilan de notre aventure de 9 jours aux Lofoten en autonomie. Même si on s’est arrêté trois fois acheter un café et un Kanelbulle (voir ce que c’est ici), on a vécu sur notre équipement et nourriture.

Le poids des sacs était d’environ 19kg pour moi et de 12kg pour Jenni. Mon sac a un volume de 45L et n’est pas vraiment conçu pour la marche sur plusieurs jours car il s’agit d’un sac d’alpinisme. Même si je n’ai pas eu mal au dos, je ne l’ai pas trouvé confortable pour autant. Jenni avait un sac D4 de 60L conçu pour le trek et apparemment confortable. Je dois aussi rajouter que l’inertie d’un gros sac n’est pas très rassurante lors des descentes très pentues et un peu technique comme on a eu dès le premier jour.

petit dej
Petit déjeuner de rando !

Nourriture:

Très positif ! J’espérais en avoir pris un peu trop (voir ici), mais il s’est avéré qu’on a tout mangé, sans pour autant en manquer.

Seul bémol, j’ai pris des pâtes stelline (petites étoiles) d’une nouvelle marque (achetées sur Amazon…). Ces pâtes se cuisent en 8 min par rapport aux trois minutes de la marques précédentes… nous avons donc eu des pâtes partiellement cuites 2 fois. Je ne les emmènerai pas au Groenland.

Autres choses à améliorer :

  • prévoir de la confiture pour se faire un complément au petit dej. Le porridge remplissait le Jetboil donc pas moyen d’en faire plus et nous restions un peu sur notre faim le matin. Du coup, un bout de pain – confiture devrait aider pour ce problème.
  • Prendre plus de variétés en barre de céréales. Nous avions 2 parfums de barre Cliff (grosses barres de 68g) et des petites barres de nougats et pâtes de fruits. Je prendrais plus de parfum pour notre prochaine longue sortie.

Ce qui a bien marché :

  • La semoule faite dans du bouillon avec du thon ! c’est bon et ça tient au corps !
Le Jetboil toujours au top !
Le Jetboil toujours au top !
  • Les repas lyophilisés de Expedition Food : ils étaient tous bons, rapides à faire et comme on a emmené des sachets de différentes quantités (de 500Kcal a 1000Kcal), nous pouvions doser comme on voulait. La recette qui a remporté les suffrages fut les Pâtes à la Carbonara !
adventure food
Repas lyophilisés avec Adventure Food
  • Les porridges !! J’avais peur que Jenni ne soit pas fan du petit dej mais la recette que j’ai utilisée nous a permis de créer des porridges crémeux et bons. Il n’y en avait pas tout à fait assez même si le Jetboil était plein !

petit dej

  • Le filtre pour obtenir de l’eau pure MSR miniworks : cet instrument permet de filtrer l’eau jusqu’à 0.2 micron, ce qui filtre tout sauf les virus (dont la présence est très très peu probable des pays sauvages et des parc nationaux) grâce a un filtre en céramique et a des charbons actifs. Ces derniers bloquent aussi des polluants éventuels comme des pesticides. Il faut faire comme un shadok, il faut pomper l’eau au travers du filtre et récupérer l’eau dans une gourde en dessous. Cela permet de marcher avec nos gourdes pleines quasiment tout le temps. Le filtre est très très solide et a été impeccable. Nous avons dû boire une eau très pure et très bonne prélevée directement à la source !
pompe shadok!
Pompe Shadok !

Équipement nuit :

Tout d’abord les matelas D4. Bien qu’un tout petit peu pénibles pour replier, ils nous ont permis d’être bien isolés du sol. Ce sont les meilleurs matelas de camping sur lesquels j’ai dormi. L’oreiller s’est avéré très agréable et a aussi contribué aux bonnes nuits que j’ai passé en Norvège.

Je suis très content de mon sac de couchage aussi car il était très compact et a bien gardé la chaleur pendant toutes les nuits, même celles dormies sans tente. Mais il faut dire que j’étais bien habillé pour dormir : bonnet péruvien sur la tête (un must pour toute les nuits un peu fraîche car une grande quantité de la chaleur corporelle s’évacue par la tête) et une petite polaire fine sur le corps, le tout dans mon sac de couchage avec une ouverture juste assez grande pour faire passer le bout de mon nez ! Je rajoutais mon Buff sur les yeux pour m’isoler un peu plus de la luminosité du soleil de minuit.

Jenni a un peu moins bien dormi que moi car elle n’a jamais eu la bonne température de confort : soit trop froid (elle était proche de la paroi de la tente qui est plus exposée au vent et à l’extérieur que moi qui dormais du côté du vestibule.

IMG_3564b
La tente Falcon X2 de Coleman

Notre tente, une Falcon X2 de Coleman, était juste assez grande pour nous deux. Et nous avons été chanceux d’avoir eu quasiment que du beau temps. En effet, il s’agit d’une tente qui doit se monter avec l’intérieur d’abord donc s’il pleut, tout est mouillé ! Ensuite l’espace est juste bon pour moi et Jenni. Pas de place pour un sac et les matelas de sols sont l’un sur l’autre en bout de tente. Il ne faut pas rester plus longtemps que la nuit car sinon on se sent vite serrés. Le vestibule est juste assez grand pour nos deux sacs et ça ne devrait pas être pratique de cuisiner par temps de pluie. Nous avons donc eu 2 nuits sous la pluie : la première nous avons trouvé une cabane de pêcheur et nous avons dormi dedans. La seconde, nous sommes allés dans un camping et nous avons donc pu cuisiner au sec et laisser la tente sécher après l’avoir montée sous la pluie. Le lendemain, j’ai aussi dû la faire sécher pour pouvoir dormir : encore heureux qu’il faisait beau. Pour conclure, notre tente a été au top car nous avons eu de la chance. Nous allons investir dans une nouvelle tente pour ne pas continuer à faire confiance à notre chance !!

Une pensée sur “Bilan de l’équipement utilisé pour aller aux Lofoten

  • 6 août 2016 à 15 h 18 min
    Permalink

    Je veux bien ta recette de semoule au bouillon avec du thon !!!! 🙂
    Je ne suis pas très fan du porridge mais par contre j’adore la pompe Shadok !!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *